L’iPhone écoute les utilisateurs seulement lorsqu’ils prononcent la phrase « Dis, Siri », a déclaré Apple dans une lettre aux législateurs américains, expliquant comment elle protège la vie privée de ses clients.

Ce courrier a été adressé en réponse à un courrier que la commission du Congrès US en charge de l’énergie et du commerce intérieur a adressé aux géants de la technologie, notamment à Apple et Alphabet, la société détenant Google qui produit le système d’exploitation Android.

Les questions portaient notamment sur la façon dont Apple recueille et utilise les données de consommation, ainsi que la façon dont les microphones fonctionnent sur les iPhones.

Ces interrogations ont été motivées par des rapports publiés en novembre dernier selon lesquels les appareils Android suivent l’emplacement de leurs propriétaires même lorsque les services de localisation sont désactivés et que le téléphone ne dispose pas d’une carte SIM.

« Le client n’est pas notre produit et notre modèle économique ne repose pas sur la collecte de grandes quantités d’informations personnelles et identifiables, pour enrichir des profils ciblés et vendus à des annonceurs. » (Timothy Powderly, directeur des affaires fédérales et gouvernementales chez Apple)

Lorsque la localisation est désactivée sur un iPhone, elle reste sur l’appareil n’est partagée qu’en cas d’urgence, a répondu Apple. La société exige également que toutes les applications tierces demandent au propritétaire l’autorisation d’utiliser les services de localisation.

Des demandes similaires sont nécessaires quand une application veut accéder au microphone. L’écoute de l’iPhone n’est déclenchée que par la phrase « Dis, Siri », déclare l’entreprise.

Les géants de la technologie ont fait face à des contrôles accrus cette année sur leur manière de gérer les données des consommateurs. Le cas le plus sensible est évidemment celui de Facebook, qui a admis que des informations sur 87 millions d’utilisateurs ont été obtenues irrégulièrement par la firme Cambridge Analytica.

Facebook a également été interrogée pour savoir si son service écoute les utilisateurs via leurs smartphones, ce que Mark Zuckerberg a immédiatement nié. D’autres dispositifs tels que l’écho d’Amazon sont concernés, afin de savoir si l’enceinte connectée espionne ses utilisateurs.

Source : Apple iPhone isn’t spying on you, company tells lawmakers

Photo by Matthew Henry on Unsplash

Share.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :